Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ambilobe21Par le biais du blog et de Facebook, je suis sollicité par les demandes de renseignements sur Madagascar.
J’aime entrer dans le rêve, ponctuel, d’une personne.
Ce n’est pas si simple.  

Avant tous renseignements, je demande les moyens mis en oeuvre : 
- taxi brousse
- voiture privée
- transfert avion
- la durée
- la saison
- le budget

Les demandes : je pars 3 semaines, c’est le plus courant, je veux faire ça, ça, ça et ça…  
Yooo, doucement, ce n’est pas possible.
Une règle : une province par trois semaines…
Les provinces éloignées, aller ou retour en avion.
Certains habitués de Madagascar on comprit, ils partent plus d’un mois, mais rajoute 1,5 de choses au programme … Ca ne passe toujours pas .  
Tous veulent barouder, peu en ont les moyens…
Il y a une différence entre prendre un taxi brousse entre Nosy Be et Mahajanga ou Diego et prendre un taxi brousse, pour aller sur certaines pistes.
C’est en cela, qu’il est intéressant de connaitre la personne et son passé voyage et, ou, de cheminement.
A ce sujet, certains conseils : " ou là, là, les pistes sont tellement dures, qu’il faut prendre un chauffeur pro "…
Vous imaginez, si c’est Stéphane Peterhansel, le roi du Dakar, qui vous demande si les pistes sont dures et s'il est capable de les conduire, pour le plaisir 

Il y a une différence de moyen aussi.
Autant faire un parcours à la malgache est délicat, autant ce même parcours, en voiture de loc, devient agréable, la question de moyen est donc importante.
La question météo l’est aussi.  
En saison des pluies, le goudron reste praticable, les pistes sont aléatoires, l’anticipation est importante.
Vous pouvez réussir à passer à un endroit et rester bloquer par la suite.
Il faut penser à l’approvisionnement, les problèmes d’eau notamment…
 
Vous vivez à la malgache 
Eeeee, si vous dépensez plus de 10000 ariarys par jours, tout compris… Vous ne vivez pas à la malgache…
Ou alors, vous vivez à la malgache de luxe .
Mangez dans un hotely... C'est un repas de fête, pour un malgache moyen...
Emilienne et son adresse Facebook
 son luxe, quand elle a des sous, c'est une soupe chinoise et une bouteille de bonbons anglais avec sa fille...
Maintenant, elle fait partit de la classe moyenne.
La fameuse phrase : est-ce que ça vaut le coup, tel endroit 
Je suis provocateur, rien ne vaut le coût ou, forcément, tout vaut le coût…
Imaginez une plage de rêve, la mer émeraude, le soleil, une douce musique vous berce… Ben :
- s
i vous avez mal aux dents c’est l’enfer, ça marche aussi pour la tourista  
si vous aimez les paysages minéraux et montagneux c’est l’enfer
- s
i votre petite amie, vous quitte ce jour-là, c’est l’enfer
A l’inverse, si sous la pluie, en panne au bord de la route, tous vos rêves se réalisent, c’est le bonheur .

Je construis mes parcours comme suit :
- u
ne idée générale, tirée d’une lecture, d’une conversation, d'une rencontre
- j
e projette l’idée sur la carte
je regarde les possibilités d’arrivée de métropole
Cette année, j'ai pris Air Austral, car la compagnie me dépose à Nosy Be et je reprends l'avion à Tamatave, m'économisant un long cheminement couteux en temps et pas l'envie de ce voyage...
 
Je relie le tout, en trouvant des idées secondaires, à mon idée générale.
Ce sont ces idées secondaires, qui seront malléables, au cours de mon voyage.  
J’ai la chance de pouvoir être disponible facilement.
J’adapte mes disponibilités, à la météo rencontrée sur le parcours envisagés.
Le travail de certaines personnes, les oblige à avoir des billets d’avion cher et des météos pourries, sur certaines parties du globe.
Il faut passer outre… Ou attendre la retraite.
Vous l’avez compris, un voyage se vit en amont et c’est tout le sel…
Ensuite, le voyage en lui-même, c’est mettre le sel sur les rêves…
On peut traduire le mot sel par saveurs, odeurs et emmerdes.
 

Il y a des guides qui facilitent le voyage.
Sur Madagascar : 
- le guide du blaireau est obsolète
- le Lonely Planète pas terrible
- le Petit Futé est pas trop mal
- les autres sont cher, pour pas grands choses
 
Les forums Internet sont d’une idiotie totale.
Je me fais régulièrement virer, du monstrueux et colonial VF Forum, pour voir ce que j’en pense, cliquez ici, j’ai fait le buzz… Avant de me faire virer…

Sinon  
Ben, bonne préparation, c’est la phase du voyage la plus gouleyante…

Si vous voulez me faire plaisir : 
- ne pensez pas à savoir si ça vaut le coup ou pas
- ACHETEZ UNE CARTE
- restez prétentieux c'est génial... Mais pas avec vous-même là, ça serait cul, cul .
Ce qu'une personne sait faire, ne vaut pas pour d'autres

En vidéo, les RN 5 A et B, avec une préférence pour la B.  
Elles parcourent :
- Ambilobe – Antalaha, pour la A avec, 160 Kms de difficile
- Maroansetra – Tamatave, pour la B avec, 415 Kms de difficile

Je les ai parcouru sur certains tronçons, en TB et en vol, en ULM.
Je veux les faire à la suite, c'est mon rêve...
J'y ai rencontré :
- des suisses allemands, le surf en bandoulière, qui cherchent la vague sauvage
- un italien, à la recherche de la forêt primaire

Vous le comprenez, lieu commun, rêves différents...
Rêves, envies  différents mais présent et c'est l'essentiel.
L'aventure, c'est être capable et en en accord avec son rêve...
C'est en amont du voyage, que ça se comprend...
L'aventure est une technique précise et étudiée.
Elle ne laisse la place, qu'à des imprévus impalpables, qui font le sel ou la catastrophe de l'aventure...
Partir à l'aventure, sans connaitre, c'est partir à la galère obligatoire.
L'aventure est ma vraie passion.
Ma devise : " il faut connaitre les limites du possible, non pour s'arrêter, mais pour tenter l'impossible, dans de meilleures conditions... " Romain Gary...
C'est en cela que je vieillis.
Jeune, je partais, même si c'est galère...
Maintenant
Avec l'expérience, je ressens la galère potentielle.
Je ne pars pas, si elle est à 80 % de chance...
Mais quel plaisir... Quand elle arrive .

J'attends vos commentaires et vos questions, sur votre prochain voyage .

Tag(s) : #Voyage

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :