Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cette année, je scinde Madagascar en deux :
- un vagabondage seul d’un mois
- une sédentarisation de 3 semaines avec Emilienne et son adresse Facebook.
Je viens de finir la première partie, voir les 9 articles précèdent.
Je me retrouve sédentaire chez Emilienne.

La sédentarisation est une forme de voyage.

Je commence à pratiquer, sur les conseils, voir les injonctions d’Emilienne, ce tourisme.
Des copains des stations de ski, le pratiquaient déjà très tôt.
Ils débarquent dans un endroit et l’investissent pour 6 mois.

Emilienne boude un peu.

Elle était d’accord que je parte un mois seul, mais ça la tourmente :
- qui c’est ti donc ki, que j’ai pu rencontrer sans sa présence  
- en voyageant et en débarquant à Nosy Be, ma valise est moins pleine pour elle

A Tamatave chaque jour :

- je balade avec mes petites habitudes
- papote avec les clientes d’Emilienne
- participe à la vie de famille
- dénoue des intrigues
- rassure
- fait les papiers administratifs
- cautionne les devoirs d’école de Jenny, en la félicitant, pour sa pédago impatiente  
- structure les espoirs
- parfois je m’évade et rencontre des amis Facebook

Emilienne veut Sa maison coûte que coûte.

Elle bosse à fond et économise durement.
Elle fait feu de tout bois.
Elle a deux employées, une à temps complet, une à mi-temps.
C’est un vrai patron à l’ancienne, autoritaire et paternaliste, avec l’idée de transmission.
Elle a acheté un scooter.
Comme elle n’est pas concentrée à conduire, elle se fait transporter par ses amis.
Tu comprends, avec le scooter, je gagne du temps et économise sur le cyclo pousse.
En plus de la coiffure, elle se lance dans la vente de riz et d’oignons.
Elle achète à Tamatave, affrète un bateau à plusieurs personnes, envoie le tout à Vohemar puis par la route à Ampanefenna ou une amie d’enfance réceptionne et vend.
Elle songe à acheter une 4 L ou un tuk-tuk, pour louer en tant que taxi.
C’est beau à voir, ses fusions permanentes.
Elle connait tous les rouages du business, mais ne note rien, elle fait tout de tête.
Pieeerreee, ça fait trop peur de marquer les chiffres, mais j’ai bien compris ton seuil de rentabilité et je le connais.
Dans les grandes orientations, elle attend mon : allez fonce, pour foncer.
Quand je ne suis pas d’accord ou que je dis artung  
Elle demande mes arguments et accepte, trop contente de parler.

Revers de la médaille :
- elle ne fait pas attention à elle
- se retrouve dans le rouge niveau santé, quand tu n’as pas la sécu, le bénéfice est vite bouffé
- s'isole, ses amies ne suivent pas le rythme
 

Le devis de sa maison coûte : 13 millions d’ariarys = 4482 €

Elle aura le sol de 8 m * 5 m en béton carrelé, ossature en bois, toit en tôle, 2 pièces, les  WC, douche, cuisine en extérieur.
C’est la maison qui convient à ses moyens actuels.
J’aimerai quelle double la surface et les pièces, ça double donc le prix.
C’est notre bagarre actuelle.
Elle sait que ma solution est mieux pour le futur, mais sa maison, elle la veut tout de suite, car elle aimerai la louer, pendant qu’elle fait l’argent à Tamatave.
Je suis pour qu’elle attende un peu, pour construire mieux.

On discute beaucoup, elle est demandeuse.

Je la force aussi à breaker, elle redevient alors, un gros BB.
Manger une glace, des brochettes, balawasser sur la plage, rigoler, faire les cons, c’est sacrément bien…
Elle me culpabilise alors : hé Pieeerreee, quand est-ce que tu restes toujours…


Trois semaines à ce rythme passent vite et Tamatave devient rapidement un deuxième chez moi.
S
uis-je capable de m’expatrier 
Je me pose, depuis toujours, la question.
Au fond de moi, je suis avant tout un voyageur et même sédentaire à Tamatave, j’ai le rythme et la vision " voyageur ".
On ne se refait pas et ma sédentarisation, je la conçois comme une forme de voyage.

Emilienne le sait, le comprend, fait comme si elle ne comprenait pas…
Je reviendrai plus tard sur ma sédentarisation Tamatave, en dissertant quelques perles.

Tarifs, pour un ariary à 2900 ariarys pour 1 €.
- cyclo pousse, 1000, 1500, 2000 ariarys, suivant la distance, centre-ville, première ceinture, deuxième ceinture de la ville, on double de nuit
- tuk-tuk, même prix, mais il s’omnibus tout le long du parcours, on double la nuit
- taxi, 5000 ariarys, on double la nuit
- hôtel à Tamatave : 32400 ariarys = 11,17 €
- toutes sortes de restos, toutes sortes de prix, on mange bien pour 15000 ariarys = 5,17 €, petit dèj, 5000 ariarys = 1,72 €, je mange chez Emilienne en donnant 10000 ariarys = 3,45 €, on mange à 4 dessus

- 1 kg de mangues = 2000 ariarys = 2,38 €
- ananas = 3000 ariarys = 1,03 €
- litchis = 3000 ariarys = 1,03 €

26 photos chronologiques, la vidéo de la route plus tard, les aventures dans ces endroits plus tard aussi, je suis dans la chronologie du voyage…
  tamatave1tamatave2tamatave3tamatave4tamatave5tamatave6tamatave7tamatave8tamatave9tamatave10tamatave11tamatave12tamatave13tamatave14tamatave15tamatave16tamatave17tamatave18tamatave19tamatave20tamatave21tamatave22tamatave23tamatave24tamatave25tamatave26

Tag(s) : #Voyage

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :