Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

puantVous le savez tous, c’est un axe favori du blog, nous sommes dans une royauté.
Certes, le roi est élu par le peuple, mais il ne sert à rien.
Les ministres sont nommés, par des influences de cour.
Les députés sont élus, par des découpages étudiés.
Les sénateurs sont nommés, par leurs pairs dégénérés.
Les conseils régionaux et généraux sont une risée.

Aujourd’hui, le quart d’heure médiocre de l’article, c’est pour les sénateurs.
Ce sont des parlementaires qui ne servent à rien.
Ils n’ont pas de pouvoir de décision.
La seule existence légale du sénateur est sociale  
On n’a pas le droit de laisser un inutile, en bord de route, dans un pays civilisé.
Les politiques en place choisissent 500 rebuts de la société, pour en faire des sénateurs, symbole d'un pays qui s'occupe des échoués de tout.
Ils sont nommés pour servir de bouffons .

Cette année, ses cons veulent la gloire…
Comme c'est d'un accès impossible pour eux, il créée l'image par la vilenie.
La cour des comptes fait remarquer, qu’ils ne foutent rien.
Ils créent une commission d’analyse d’urines, des coureurs du tour de France 1998…
Oui vous avez bien lu, de la pisse qui date de 1998, c’est le boulot de la commission sénatoriale.
Les sénateurs possèdent le mal en eux.
Ils remettent le rapport le 18 juillet, le jour de l’étape mythique de l’Alpes d’Huez, du tour de France.
Ils ont amorcé la pompe, en dévoilant un grand nom, la veille du départ.
Un tel mépris des gens est révoltant.
Une telle réactivité de 15 ans est effondrante.

Messieurs les sénateurs, vous n’êtes que des glaires immondes, le cancer de toutes vies humaines, le terrot à tous les extrémismes… Je vous vomis
Je vomis aussi la ministre des sports, qui forcément entend bien les coureurs, mais ne peut intervenir, sur une décision de médiocres inutiles.
Elle ne convainc personne, mais exaspère tout le monde, en avouant son inutilité salariée très chère.

Après 15 ans de latence, la décence est de laisser finir le tour, avant de balancer l'affaire, qui n'en ai pas une.
Comme tous les médiocres besogneux, ils ont besoins, en bien ou surtout en mal, de leur quart d'heure de gloire..
.

Tag(s) : #Sport

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :