Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je sais déplacer les pions, je ne sais pas jouer aux échecs.
J’entretiens une relation spéciale avec ce jeu.
En 1986, je fais New Delhi – Agra en train avec un maître international d’échec.
Plus tard, mon plus beau livre de suspens est le scénario de : la diagonale du fou de Richard Dembo
Dur à trouver en librairie.
En première partie ? 
Une histoire scénarisée également sur la guerre 14 - 18 en avion.

Un jeune prodige français, champion du monde, est accusé de triche.
Un stratagème moderne implique trois personnes.
Le championnat est retransmis sur Internet.
Une partie de son équipe analyse le jeu, en direct sur Internet donc.
Ils cherchent la meilleure possibilité d'attaque. 
Ils envoient la position par SMS à l’entraîneur.
Le joueur et l’entraîneur ont quadrillés la salle.
Le joueur regarde ou est l'entraîneur.
Il déplace les pièces en fonction.
Wahouuuuu, j’adore l’ingéniosité.
Tout ce stratagème, pour une gloire éphémère et ciblée .
Les échecs sont confinés, au fin fond de la hiérarchie médiatique .

Les échecs, le golf, deux activités aux combats stratégiques démoniaques.
Les échecs, le golf, deux activités ou l’argent coule à flot.
Les échecs, le golf, deux activités qui n’intéressent personne.
J’aimerai juste comprendre ?

Je recommande le livre, la diagonale du fou de Richard Dembo, sous fond de guerre froide, entre un russe russe et un russe dissident.
L'idée d'
un langage SMS, d'une salle quadrillée virtuellement, ça va donner des idées aux futurs bacheliers… C'est l’age du jeune prodige.
Pour la photo, cavalier en D 8, mat en 3 coups ... Oui je frime  et alors ?.echec.jpg

Tag(s) : #Aventure
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :