Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure
4912) Un beau voyage, pas l’aventure

Je rentre de voyage.
La question est donc : alors Cuba ?
Eeeee, alors, alors, Cuba ?
J’ai fait un voyage fabuleux.
Tout est bien.
Tout roule facile.
Tout se visite, pour tous les goûts.
Tout se ressent, sans angoisse.
Cher, ça reste accessible, dans de larges proportions.
Le dodo est agréable et en nombre, avec ce système de casa particular.
Le miam, miam, tu ne te tapes pas sur les genoux, mais tu miames, miames bien et les langoustes et bons fruits exotiques te font coucou, à un prix qui scandalise le CGTiste.
Je recommande Cuba, sans appréhension de décision.
Vous avez envie ?
Vamos à Cuba.

Tu y retourne quand ?
Je n’y retourne pas.
Cuba fait partie des 200 pays du monde, je suis content de l’avoir visité…

Ca demande des explications.
A Cuba, j’ai voyagé, j’ai découvert avec avidité.
J’arrive à un stade, j'ai toujours été à ce stade, ou ma recherche est l’aventure, la déstabilisation.
Cuba ne peut pas me l’offrir.
Je ne trouve pas le parfum d’aventure, de liberté, que je croise à Madagascar.
A Cuba, la beauté, les pôles d’intérêt foisonnent.
A Madagascar, c’est l’aventure qui foisonne, c’est ce que je veux.
J’ai conscience de ma marginalité.
C’est pour cela que je conseille un voyage à Cuba, l’esprit serein du bon choix.
C’est pour cela, qu’à certaines personnes, je ne conseille pas Madagascar.

J’ai l’esprit abscond ?
Je parle de se ressenti, avec un copain.
Il connait les deux pays, il a le même ressenti.
Il revient de Dakhla, le nouveau spot de kite surf.
On parle du désert, le vrai, pas celui de Djerba, celui qu’on sillonne.
Le Ténéré, le Tanezrouft, le Hoggar, on tombe d’accord, sur nos souvenirs aventureux et communs.
Quel connerie ce djihad, qui éloigne ses pays, des échanges fraternels…

Vous pouvez voir
les photos de Cuba sur ce site.

Tag(s) : #Voyage

Partager cet article

Repost 0