Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

4867) Après le traineau à chiens, balade en cheval, vapeur le cheval…

Suite des aventures de mon pote, en voyage d’affaire.
Après la balade en chiens de traineaux, cherchez samedi 18 mars dans le calendrier du blog, ce samedi : balade en cheval wroom, wroom... 
On peut dire chevaux, ils sont 160 à pousser la motoneige.

On a tous notre Ying et notre yang.
Sans être d’un écologisme pur et dur j’aime, dans mes activités de plein air, m’éloigner des objets modernes…
Je geeke avec plaisir et besoin viscéral chez moi. 
Quand je ferme la porte de mon chez moi, pour ouvrir celle de mes aventures, je cherche un contact primaire et sommaire, avec la nature.

Mais, mais, mais, tout ce qui a un moteur, qui pousse, qui glisse, qui grise, m’attire…Ne pouvant plus faire de moto, dès que j’ai la possibilité, je " quade ", je " jetskie ", je " motoneige "…
Le voyage d’affaire du pote a lieu au Canada.
C’est La Mecque de la motoneige.
Mon pote est passionné et habile en sport mécanique, il s’est construit un joli délire…Si :
- vous aimer tailler une courbe
- dès que sa glisse, vous entretenez une dérive
- vous rêvez d’une aventure accessible et partageable
Essayer, la motoneige.
Les pays rois de la motoneige, le Canada, la Russie, la Scandinavie, ce prêtent à merveille à un 10 jours voyage à thème, dans une nature, eeeee, nature.
Cependant, beaucoup de stations françaises ont équipé un endroit de la montagne, pour s’adonner à ce plaisir, sans désagrément pour la flore, la faune et la faune humaine.
Combinez une semaine de ski, avec une balade en motoneige.
Une organisation courante : montez le soir, au resto d’altitude.
La montée sera hasardeuse, à la recherche des bons appuis gazeux, la dérive sera stoppée toujours trop tôt.
La descente ne posera pas de problème.
Après :
- des amitiés naissantes
- le Kir de l’apéro
le fendant du repas
- la grolle du dessert
Vous comprendrez comment entretenir la dérive au gaz, dans un youpi, youpla boom…

J'ai tracé, une saison, des pistes de ski de fond, en motoneige...
Sérieux sur le tracé, les gens du village sourient devant des traces incongrues, un peu à l'écart des pistes...
Dans un clin d'oeil, ils papotent : j'ai vu des traces bizarres. 
Je ne crois pas que ce sont les traces, du lièvre variable...
Ah bon ? Ah bon ?

Eeeee, peut-être le yéti alors...

Je rappelle cette notion essentielle du carpe diem : la vie est belle et grisante, c’est la diplomatie qui fou le bordel…

Tag(s) : #Aventure

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :