Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

4863) On peut surfer, sans voir de nichons…

C'est le printemps today, sujet de printemps... 
La vie est simple et belle, c'est la diplomatie qui fout le bordel...
J’utilise Gogole news, pour trouver les sujets sociétés du blog.
Un titre me fait sourire, j'approfondis.
C’est drôle, enfin, je ne rigole pas, le même sujet est traité par vague.
Est-ce que ça veut dire, que les journalistes sont formatés ?
Eeeee, oui, oui…

La vague du jour est : un ado sur deux a vu un nichon sur son smartphone, l’accès à la pornographie est de plus en plus facile…
Suit un développement copier – coller de tous les journaux.
Tous les journaux sauf un. 
Le Monde à la palme du titre à la con :
les ados sont de plus en plus exposés à la pornographie
S’il y a des nichons, pour les ados, il y a des nichons pour les moins ados, vive l’égalité Internet.
Je m’empresse de surfer, je ne vois pas de nichons…
Je tape : nichons, foufounes, paritairement bites, couilles...
Eureka, je vois des nichons…
A partir de 5 ans, on connait la vague signification de ces mots. 
Sinon ? 
Il faut se rapprocher d'un pédiatre, il y a problème...
Tout ça, pour signaler au Le Monde, que l’ado est confronté à la pornographie, que s’il désire regarder de la pornographie... 
Quand tu tapes les mots clés dans Gogole : jeux, rires, potes et potesses, tu ne vois pas de nichons.
Il est sain, quand les transformations hormonales arrivent, de s'aventurer dans un nouveau monde…
Le Monde a donc fait un titre à la con.
Eeeee, i am not surpris…

Je pioche dans mes souvenirs. 
Ado, je frétille à la maison de la presse, en feuilletant les journaux adéquats.
J’ouvre un journal parlant de la sémantique ouzbèque le long du Nil, période Ming, qui correspond, peu ou prou, à l’époque vénitienne et j’y glisse les Lui, Play Boy, Penthouse, pour les photos et Union, pour les histoires…
En partant, le buraliste, au clin d’oeil complice, me demande, si j’ai bien rangé LES journaux…

Internet n’invente rien, le printemps 2017 non plus… La sève monte...
Il est dommage que des journalistes titrent niaisement. 
Le prix Pulitzer s’éloigne, je me demande s'ils le connaissent...

J'aime mon titre, c'est buzzant. 
Va t'il passer les foudres de la prude censure FB ?
En titrant : on peut surfer sans voir des gros pétards, c'est tout aussi imagés et l'allusion à la mortelle Kalach, ne dérange pas la prude censure FB... 
Parfois, j'ai du mal à tout capter, ça marche aussi avec souvent…

Tag(s) : #Vie de tous les jours

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :