Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

4856) Il est interdit d’interdire, suite…
4856) Il est interdit d’interdire, suite…
4856) Il est interdit d’interdire, suite…
4856) Il est interdit d’interdire, suite…
4856) Il est interdit d’interdire, suite…
4856) Il est interdit d’interdire, suite…
4856) Il est interdit d’interdire, suite…
4856) Il est interdit d’interdire, suite…
4856) Il est interdit d’interdire, suite…
4856) Il est interdit d’interdire, suite…
4856) Il est interdit d’interdire, suite…
4856) Il est interdit d’interdire, suite…
4856) Il est interdit d’interdire, suite…

Je reviens sur l’article d’hier, tous les liens y sont.
Mon article sera sans lien.
Tapez l'affaire dans Gogole notre ami, ça va ressortir buzzant.
Mon article passe de la catégorie : aventure, à la catégorie : vie quotidienne, ce n'est pas bon signe.

En fait, en approfondissant la chose, la DGAC a fait son boulot.
Elle a pris note du nouvel engin volant.
Elle a proposé un terrain, pour parfaire la mise au point.
Ensuite, comme tout engin, volant ou non, il faut une homologation.
Non pour contraindre le créateur, mais pour protéger les gens...
On vit, certes individuellement, au milieu de semblables à prendre en compte.
En aéro, l'innovation, de l'Airbus au rapelamoteur, vole sous un régime W. 
Ca vous permet de voler, avec les restrictions du W.

Monsieur jetman, un autre novateur, a homologué son aile à réaction, se concentrant ensuite, sur son projet…

C’est sur ce point que tout accroche.
Le créateur nous la joue créateur et ne s’occupe pas de l’administratif.
C’est totalement absurde et une coquetterie éculée.
Aussi idiot que le rapport des artistes à l'administration, sauf pour s’inscrire aux droits de l’intermittence.

Le mec choisit le passage médiatique en force.
Faire le buzz, en détournant la vérité. 
Sous-jacent, moi français, je paye mes impôts, j'embauche 17 personnes, on m'interdit de vol, on me menace de prison...
Ben oui gars, tu es dans le cas de figure de : lui, mauvais français, ne payant pas d’impôt et roulant sans permis…
Vous avez un tronc commun, vous n’avez pas de permis, vous mettez la charrue avant les bœufs.
On ne vous empêche pas de voler. 
On vous empêche de voler avec un engin qui n'est pas homologué.
Ce n'est pas une restriction monstrueuse. 
Même une paire de chaussure doit être normée NF.

Vous jouez sur deux tableaux sensibles :
- le rêve d’Icare
- l’emploi de personnes
La sphère internet, avide et nourrie aux startups, s’enflamme.
Je fais un revirement. 
Je donne raison à la DGAC…
Je souris, vous êtes dans le même buzz que l’ignoble chanson : ma liberté de pensée…
Une amie bossant aux impôts : Pierre, on n'intervient jamais sur la liberté de pensée, on contrarie la liberté d’arnaquer…
C’est ce qui se passe, pour vous.
Vous licenciez vos 17 personnes ? 
Rembauchez-les dans le buzz Internet, vous êtes un as...

Je suis content, c'est une première, un article à la gloire de l'administration...

En diaporama, tout s'homologue.
C'est souriant d'aller à la DGAC, déposer le dossier d'un ULM pendulaire, posé sur un Zodiac... 
Il est tamponné, le fonctionnaire a même été baptisé, eeeee, gratuitement.
Aie, il ne peut plus se présenter à la présidentielle ?

Siiiii, il y a monsieur propre, qui se fait payer des costards et ça passe…

Tag(s) : #Vie de tous les jours

Partager cet article

Repost 0