Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

4777) RDV en terre bafouée, l'équitabolo, bobo, écolo s’enhardi, eeeee, le con…

Avril 2017, je me vois bien à Cuba. 
Je pars à la pêche aux infos, sur Internenette et Gogole mon zami…


Sur un forum, une dénommée Magic Bus, clin d’œil à la période hippie avec la gold de papa, lance un débat, je reproduis ses textes en copier-coller et je les italique : " mais où sont passés les vrais voyageurs à Cuba ? "
Suit un développement à sa question : " i
l suffit de faire le tour du forum pour constater que l'objectif de chaque touriste (bien qu'il s'en défende) est de partir sur les traces de ses congénères en empruntant le même itinéraire, (à l'endroit, où à l'envers).

"Pinar Del Rio, Vinalès, Varadero, Trinidad, Cienfuegos, Camaguey, Holguin, Santiago", bref tous les spots touristiques folklorisés par le tourisme de masse.
Alors que la campagne cubaine recèle des merveilles à découvrir, loin des troupeaux de touristes ! Une question de temps ou de choix ? De manque de curiosité, de facilité, de manque d'infos, de rentabilité du voyage ou d'objectif vacances) ?
Que celui qui n'a pas vu à Pinar, à Vinalès, les touristes à califourchon sur des boeufs, ou à la queue-leu-leu sur des carnes à travers les Mogotes, lèvent la main ? "

Elle n’a peur de rien la meuf. 
Après quelques réflexions de voyageurs, cette pouffe immonde et hanounesque déclare : " le fait de voyager différemment est un état d'esprit lié à une prise de conscience des dégâts que provoquent les touristes en voyageant "à sens unique" et en s'agglutinant toujours aux mêmes endroits. Il est temps de changer de route pour préserver l'identité des peuples et leur culture. Il est temps de voyager "responsable" si l'on veut nouer le dialogue avec les peuples de façon encore authentique."

S’en suit un lien sur Médiapart…

Elle surenchérit : " nous ne parlons effectivement pas de la même chose. J'en suis désolée !
Je vous parle de "voyage" et vous me parlez de "vacances".....mais je comprends très bien votre point de vue. Je pense d'autre part que ce forum ne s'adresse pas exclusivement aux canadiens dont les motivations de proximité soleil sont différentes et compréhensibles.
Je vous demande simplement de rester correct quand à vos allusions déplacées à l'égard de notre association et ONG, même si vous n'êtes pas d'accord. "


Voilà le mot est lâché. 
L’équitabolo, bobo, écolo a créé une ONG du voyager autrement…

C’est quoi voyager autrement ?
Ben, eeeee, au lieu de penser par vous-même, vous pensez comme le désire l’ONG équitabolo, bobo, écolo…

Mais c’est sectaire ?

Eeeee, oui…
Je commente diplomatiquement : madame, au cours du voyage avec votre ONG, quand on veut faire caca, il faut demander à qui ?

Eeeee, pas de réponse, pour la 78 ème fois, je suis viré de ce forum…

RDV en terre connue, méfiez-vous de ce concept…
Ca passe à la télé. 
J’ai adoré les débuts. 
Mais c'est un concept, il ne sort pas du cadre rigide imposé. 
Le contraire de l’inconnu quoi…

Le voyageur est fautif, de cet état de fait.

Il veut voyager aventure.
Il veut voyager, hors des sentiers battus.
Oui c'est ce que vendent les agences.
Eeeee, vous croyez que cette forme de voyages s'achète à l'agence en bas de chez vous ou en 3 clics sur la toile ?

Il me vient une rigolade, d'une amie malgache : Pieeerreee, ils sont bêtes les équitabolos, bobos, écolos... 
Eeeee, ça je sais, mais pourquoi dis-tu ça ?
Ils aiment visiter nos campagnes, mais ils ne font rien la bas.
Pire, il trouve beau qu'on plante le riz à la main. 
Nous, on a qu'une envie, c'est d'aller à la ville. 
La vie est plus facile avec l'eau, l'électricité, les vêtements moins cher, etc.
Je rappelle : l'équitabolo, bobo, écolo qui porte plainte contre le bruit du coq du village, il est à la campagne, car elle est électrifiée et que le WIFI passe...


En illustration, l'équitabolo, bobo, écolo est existentiel dans ses réflexions...

Tag(s) : #Opinions

Partager cet article

Repost 0