Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

4762)  Pas la chance, j’ai croisé mes deux équitabolos, bobos, écolos...
4762)  Pas la chance, j’ai croisé mes deux équitabolos, bobos, écolos...
4762)  Pas la chance, j’ai croisé mes deux équitabolos, bobos, écolos...

Même idyllique, un voyage n’est jamais parfait.
J’ai croisé mes deux équitabolos, bobos, écolos.
Je n'ai pas pu m’échapper…

Premiers cas : la chambre à côté de la mienne, à Belo sur Tsiribina.
Elle est occupée, par des ONGistes bénévoles.
Ils sont là, pour remettre deux ordinateurs et former le responsable aux réseaux.
Réseaux, dans une ville sans Wi Fi, ni clé 3 G, c'est impressionnant.
Tout y passe niveaux valeurs : travail, famille, patrie, mon salaire est de vous savoir content et le clou du spectacle : quand on veut, on peut…
Il prouve que, quand on veut, on ne peut pas : un délestage, bi quotidien, de la Jirama, l’EDF local, ben, ils veulent appuyer sur ON, pour filer le cours, ben, sans Jirama, le On s’associe au OFF de l’écran noir…
Leur fin de semaine est risible, je sais, j’ai les nerfs qui craque.
L’association organise une fête, en leur honneur, le dimanche.
La fête c’est : la messe du matin, accompagnée d'un buffet, c’est normal, pour une ONG religieuse.
La dame est très embêtée.
Croyante et militante, deux heures de messe, c'est trop quand même.
Elle propose à son mari : demain matin on dort, on ira qu’à la fin de la messe, c’est le plus intéressant, pour les photos...
Bizarre la passion de la photo souvenir, pour des gens qui combattent le fait d'être touristes…
Au secours, sortez-moi de là…

Deuxième cas : je balawasse, drague la réceptionniste de l'hôtel de Morondava.
Un vazaha au verbe haut demande : où est ce que je peux prendre le petit déjeuner ?
La réceptionniste : ben, au restaurant de notre hôtel
Le vazaha : non, je ne voyage pas, pour faire des petits déjeuners vazahas, je veux faire, le même petit déjeuner, que les malgaches
La Réceptionniste : eeeee
Le vazaha : oui, y en a marre, le voyage doit être authentique
La réceptionniste : vazaha, tu peux aller là
Elle désigne une baraque en 4 planches, qui fait du café et de la mouf gasy, ce qui reste, un déjeuner luxe
Le vazaha : eeeee, il se sauve en courant
Ce vazaha, vous le reconnaissez ?
Il sévit dans le monde entier.
C'est une personne qui ne se considère pas touriste.
Il pense que touriste, c'est un gros mot.
Il voyage avec le guide du Routard en bible.
Sur les conseils du guide, il inspecte les cuisines, pour voir si c'est propre...
Je lui propose une chose : mec essaie de visiter ma cuisine, si tu viens chez moi, tu vas voir l'élan, que tu vas prendre sur ton séant...

Je rappelle, pour les passionnés de la vie à la malgache :
Le smic est à 40 € par mois, ce qui fait, un peu plus d'1 € par jour.
Il est très facile, à Madagascar, de vivre à la malgache ?
Oui, comme tous les pays du monde, les malgaches ont une jet set, financièrement accessible aux RMIstes vazahas...
Sur les forums, je provoque, les passionnés de la vie, à la malgache.
Moi aussi, comme vous, je vis à la malgache...
Je vis comme les bourgeois malgaches corrompus...

Quand je suis à Madagascar,
Emilienne et son adresse Facebook est contente.
Elle se regarde dans la glace.
Quand tu es là, je grossis et ça me fait plaisir...
Quand je suis à Madagascar ou ailleurs, ma hantise est de rencontrer les équitabolos, bobos, écolos...
Heureusement, sur Madagascar, ils n'encombrent pas la vue...

Tag(s) : #Voyage

Partager cet article

Repost 0