Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

4701) J’aurai aimé l’écrire (25)… Méfie-toi, de l’autre qui dort…
4701) J’aurai aimé l’écrire (25)… Méfie-toi, de l’autre qui dort…
4701) J’aurai aimé l’écrire (25)… Méfie-toi, de l’autre qui dort…
4701) J’aurai aimé l’écrire (25)… Méfie-toi, de l’autre qui dort…
4701) J’aurai aimé l’écrire (25)… Méfie-toi, de l’autre qui dort…
4701) J’aurai aimé l’écrire (25)… Méfie-toi, de l’autre qui dort…

J’aurai aimé l’écrire est une rubrique récurrente qui débute.
Pour voir les : j’aurai aimé l’écrire ?
Tapez, j’aurai aimé l’écrire, dans l’onglet recherche du blog.
J’aurai aimé l’écrire, le dessiner, le photographier, le rire, etc., c’est same - same.

Mes amis malgaches apprennent le français :
- sur des dictionnaires franco – malgache, mais aussi chinois – allemand – italien – espagnol, rien ne leurs font peur
Ces dictionnaires, photocopiés à l’envie, balancent la traduction de blocs de mots.
- en regardant la télé et les Bollywood de télénovella, qui font passer Cyril Hanouna, pour un Nobel de culture
- en écoutant la musique
Emilienne et son adresse Facebook est capable d’expliquer la chanson de Cabrel à l’encre de tes yeux, sans en comprendre les mots…
Si leurs parlés est suffisant, pour avoir de belles discussions, l’écrit n'est pas facile.
Ils écrivent phonétiques. 
Je n'explique pas, le décodage phonétique d’un langage SMS, il faut s'accrocher.
Ils sont virulents, si tu ne comprends pas…
Emilienne va exploser : hé, je te cause français, pas petit nègre…
Il faut qu’ils soient en confiance, pour faire une conversation profonde…

Cette volonté admirable de s’exprimer, engendre des rigolades.
Sur le mur Facebook de mon amie Jennifer, je lis : " méfie-toi, de l’autre qui dort… "
Jenny, je t’adore, mon amour du vagabondage vient de la recherche de cet instant T…
Ca me remémore une réflexion de Julie, colère de son erreur : oui Pieeerreee, je connais faire, mon cerveau, il dit juste, c’est ma bouche qui ne veut pas…
Une autre réflexion arrive, l'auteur est Marceline, vexée de ma moquerie, elle me regarde et balance : je fais la grève du pas parle…

Ce sont ces instants T, que je vagabonde en voyage…
Merci à tous, de me les offrir avec pureté... 

En illustrations, les joies de la phonétique et, ou, imagination de la situation…

Tag(s) : #Voyage

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :