Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

4024) Wanted navions…
4024) Wanted navions…
4024) Wanted navions…
4024) Wanted navions…
4024) Wanted navions…
4024) Wanted navions…

Air Madagascar doit rendre ces Boeing 737.
Ils arrivent au terme du contrat de location.

Air Madagascar cherche des navions, qu’importe la marque, qu’importe le loueur.
Pendant la haute saison, du 26 juin au 25 octobre 2014, Air Madagascar augmente son offre vers Paris et Marseille avec 4 vols par semaine, depuis l’aéroport de Tananarive vers Paris CDG et trois vols par semaine, vers Marseille.
La saison arrive.
Il faut se dépêcher, pour éviter la peu rentable sous traitance.


On entend tout et rien sur Air Madagascar.
Je n’ai jamais utilisé Air Madagascar en vol inter continental.
J’ai utilisé Air Madagascar :
- Morondava – Nosy Be, via Tananarive en transit, après m’être fait largué par un boutre dans la brousse
- Tamatave – Sambava, pour éviter un long et fastidieux détour par la route
- Tananarive - Nosy Be, j’arrive de France malade.
Je prends l’avion et laisse Emilienne et son adresse Facebook et Jenny 4 ans, me rejoindre par la route, c'est notre premier voyage ensemble.
Je sais, ça fait gros vazaha colon, je n’en suis pas fier.
Emilienne me console : c’est normal, tu es malade et on a déjà réservé le taxi brousse…

- Antalaha – Maroansetra, tempête sur Antalaha, la mer démontée, les bateaux bloqués au port, j’abandonne le romantisme, pour le pragmatique.
- Mahebourg (île Maurice) – Tananarive en allez retour, la fois où j’ai pris, en 2006, Air Mauritus.
Air Mauritus, sous traite l’aller - retour Paris – Mahebourg à Air France et le Mahebourg – Tananarive à Air Madagascar.
L’escale de 10 heures m’arrange.
Je loue un taxi sur Internet et me balade la journée à Maurice, avec la visite du magnifique jardin Pamplemousse.
A Madagascar, je rencontre un pilote AF, qui me pistonne au retour, pour un surbooking à Maurice, aux frais de la princesse.


Avec tous ces petits vols Air Madagascar, je n’ai jamais connu le moindre problème, ce qui est contraire à ce que j’entends.
Je reconnais aussi, que je suis souvent différent ;-).

Les ATR et le De Havilland ont ma préférence.
J'aurai aimé me diriger vers le pilotage de brousse.
Malgré mon accident, les licences américaines me l'aurai permis.
Après démarchage, le look que je diffuse ne plait pas...
En ULM non plus, rassurez-vous.

Tag(s) : #Voyage

Partager cet article

Repost 0